Skip to content


Belgique et handicap : nouveau « créneau » pour l’art…

En Belgique, les places de parking réservées aux personnes handicapées se transforment en œuvre d’art. Une idée inédite pour instaurer le respect de ces emplacements adaptés et éviter les abus des conducteurs valides.

Oeuvre de Simon Coussement et Bart Lodewijks

Oeuvre de Simon Coussement et de Bart Lodewijks

Des créations picturales au service du handicap !

Chaque année en Belgique, on dénombre plus de 40 000 amendes et sanctions pour stationnements abusifs sur des places réservées aux personnes handicapées. Ce chiffre trop élevé et preuve d’un grand manque de civisme a fait réagir le gouvernement flamand. Pour renverser la tendance, il lance un projet ambitieux tout à fait novateur nommé Parkeerkunst. L’idée : transformer les stationnements handicapés en œuvre d’art. L’objectif : occasionner une prise de conscience et faire respecter ces emplacements comme on respecte la création artistique.

Une opération réalisée dans plusieurs villes

Chaque réalisation originale sera faite par un binôme d’artistes, l’un handicapé, l’autre pas. L’opération compte déjà plusieurs duos et leurs œuvres s’inviteront dans les différentes provinces de Flandre et grandes villes belges dont ils sont originaires : Bruxelles, Bruges, Anvers… À savoir que les sociétés, institutions, établissements culturels, gouvernements locaux, dotés d’espaces de stationnement pour les personnes handicapées peuvent, s’ils le souhaitent, rejoindre l’initiative.


Trisomie 21 : le handicap se rap avec Shlass

Le rappeur Shlass met en ligne une chanson évoquant la trisomie 21. Elle est dédiée à sa fille…

La trisomie 21 est la première cause de handicap mental. À ce jour, on recense en France près de 65000 personnes atteintes de cette malformation congénitale. Il y a bientôt six ans, la fille du rappeur Shlass née, porteuse du chromosome surnuméraire (paire 21). C’est la raison pour laquelle, il a décidé de lui déclarer tout l’amour qu’il a pour elle dans une chanson intitulée « Mon saphir ». Si le rap se veut souvent virulent, voir agressif, le titre de Shlass est emprunt d’émotion : « 17/12/2008, le tournant de ma vie. Toute la souffrance d’un homme, heureux de la naissance de sa fille. […] Ma raison de vivre est atteinte de trisomie. [...] Ma détresse n’a d’égal que la force avec laquelle je t’aime. Tu comprendras que mes joies se noient sous l’étendue de ma peine… »

Chaque année, de nouveaux enfants atteints de trisomie 21 viennent au monde. Il y a quelques jours seulement, l’annonce d’un nouveau test de dépistage prénatal à l’aide d’une simple prise de sang, a été relayée par les médias.

 


Forum virtuel pour l’emploi Talents Handicap

Du 13 au 17 octobre prochains, rencontrez les recruteurs depuis chez vous grâce au forum virtuel Talents Handicap.

talents handicap

Depuis la première édition du forum virtuel, Handicap-job (partenaire officiel du forum) se joint à Talents Handicap pour aider les personnes en situation de handicap à retrouver un emploi dans des conditions accessibles à tous. De chez vous, face à votre ordinateur, réalisez des entretiens avec des recruteurs de la France entière. Chaque entretien est individuel et se fait dans les conditions d’un « réel » face à face. Vos besoins ? Une connexion internet et… c’est tout ! Pour participer, il suffit de vous inscrire et de préparer les éléments de votre candidature (CV, lettre de motivation, etc.). Vous pouvez dès aujourd’hui accéder aux offres d’emploi et uploader votre CV au sein de la Cvthèque. Et puisque chaque entretien se prépare minutieusement, des ateliers vous sont également proposés jusqu’au début des sessions de recrutement : aide à la rédaction du cv, recherche d’emploi sur les réseaux sociaux, optimisation des profils Viadeo et Linkedin, réussir son entretien à distance…). Profitez-en et augmentez vos chances de réussite.

Parmi les entreprises à la recherche de talents, retrouvez la Banque Populaire, AG2R, le Crédit Agricole, le Club Med, Saint Gobain, Lucien Barrière, Evian et plein d’autres encore.

À vos ordinateurs, l’emploi est à portée de clics !


Sexualité et handicap : exposition « À mon corps dérangeant »

Projecteurs sur l’intimité charnelle des personnes en situation de handicap. Du 26 septembre au 31 octobre, dans le 2e arrondissement de Paris, découvrez l’exposition photo « À mon corps dérangeant » de Jérôme DEYA.

a mon corps derangeant

Réalisée par Jérôme DEYA, photographe pour la presse humaniste et sociale, « À mon corps dérangeant », est une ode à l’amour. L’amour, cette émotion universelle que tout un chacun peut se laisser conter, quels que soient son apparence, son héritage et son handicap. Dans une série de photos (38 clichés exactement), Jérôme DEYA immortalise des instants d’intimité en pointant son objectif sur des corps « différents ». Avec une finesse exacerbée, il révèle au grand jour, un sujet encore tabou : la sexualité des personnes handicapées.

Par le biais d’un financement participatif et grâce à l’aide de l’APF, du CRéDAVIS, du CRIPS et de la FMH pour la première exposition, puis propulsée comme l’une des deux lauréates du concours Sophot.com, l’exposition est présentée pour la troisième fois cette année. Visible à la Galerie L’Œil Pense, dans un lieu de plain-pied, « À mon corps dérangeant » est accessible à tous.

Du 26 septembre au 31 octobre : Galerie L’Œil Pense, 12 rue Léopold Bellan, Paris 2 – Métro Sentier


Intel : un fauteuil roulant hypra connecté

La technologie bat son plein avec ce nouveau projet d’Intel : un fauteuil roulant connecté permettant de faciliter le quotidien des personnes à mobilité réduite.

Pour l’élaboration de son nouveau produit, Intel a choisi de collaborer avec le scientifique Stephen Hawking souffrant de la maladie de Charcot (maladie neurologique à évolution rapide). Ensemble, ils élaborent un tout nouveau genre de fauteuil roulant utilisant les nouvelles technologies : la « Connected WheelChair ».

Equipé de capteurs, le fauteuil sera capable de surveiller, en temps réel, l’état de santé du malade. Vérification de sa température, de sa tension artérielle, de son rythme cardiaque… tout sera sous contrôle et en cas de malaise ou de résultats inquiétants, les secours seront instantanément appelés. Autre fonctionnalité innovante : le fauteuil permettra au malade de connaître, selon le lieu dans lequel il se trouve, les établissements accessibles aux personnes à mobilité réduite qui l’entourent. Grâce à des technologies avancées, l’appareil sera aussi capable de mémoriser les différents obstacles rencontrés dans la rue, les boutiques ou au domicile du malade. Des arguments de poids pour ce fauteuil du futur.

 


BD « Carnet de Santé » : le handicap par l’humour noir

Peter Patfawl est un jeune dessinateur souffrant d’une dysplasie des rotules. Dans sa bande dessinée « Carnet de Santé », il illustre sous forme de gags et avec sarcasme, les expériences qu’il a lui-même vécues face aux professionnels de la santé. Sortie prévue le 17 octobre.

BD_carnet de sante BD-carnet-de-sante

Rire est le maître mot de Peter Patfawl. Adepte du dessin depuis tout petit, il a toujours amusé ses proches en crayonnant les membre de sa famille. Lorsqu’il apprend sa dysplasie, ses voisins de chambre et les infirmières passent, à leur tour, un moment empli de bonne humeur. C’est d’ailleurs l’un de ses compagnons de galère qui lui soumettra d’utiliser son talent et son côté « pince-sans-rire » pour créer une BD.

Dans « Carnet de Santé », Peter Patfawl dépeint en plusieurs volumes, différentes scènes vécues lors de ses rendez-vous médicaux : des événements qui l’ont fait sourire, d’autres qui l’ont accablé. Ses sketches, aussi drôles que réalistes, feront autant rire les patients et leurs proches que les professionnels de la santé.

La bande dessinée éditée par Grrr…Art Editions est déjà disponible en pré-vente en librairie ou en ligne. La sortie officielle est annoncée pour le 17 octobre et Patfawl offrira une séance de dédicaces les 26 et 27 septembre prochains au Champ de Mars de Paris, lors du Défistival.


5 applications pour les personnes handicapées

Le nombre d’applications dédiées à faciliter la communication des personnes atteintes d’un handicap ne cessent d’augmenter. Ensemble, faisons un tour d’horizon des plus pratiques.

Braille Touch

Braille Touch : rédaction de SMS et mails en Braille

Développée par l’université de Georgia Tech située à Atlanta, Braille Touch permet aux personnes souffrant de problèmes de vue, de taper du texte aisément via leur smartphone. Elle se présente sous la forme de 6 pastilles tactiles. L’utilisateur pianote son texte lettre par lettre et chaque lettre est annoncée à haute voix pour garantir la frappe.

Elix : dictionnaire LSF

Elix est un dictionnaire vivant proposant 7000 signes et 8000 définitions en langue des signes française (LSF). Son utilisation est simple : il suffit d’entrer un mot pour en obtenir sa définition écrite, sa définition en LSF et enfin, la manière de le dire en LSF. Mots ou expressions, l’application s’avère idéale pour les personnes malentendantes ou pour apprendre simplement la langue des signes.

Blindsquare : une solution de repérage pour les déficients visuels

Blindsquare utilise les capacités GPS du smartphone et permet, grâce à la géolocalisation, de décrire aux personnes aveugles et malvoyantes l’environnement dans lequel elles se trouvent. Pratique pour trouver le café, le bureau de poste ou encore la bibliothèque la plus proche.

Buddy’s ABA : jeux pour enfants autistes

Cette application rassemble un grand nombre de jeux pédagogiques destinés aux enfants autistes. On y apprend les formes, les fruits, les couleurs ou encore les véhicules.

Dis-moi ! : soutien à la communication (version Android)

Dis-moi ! : soutien à la communication (version iPhone)

Dis-moi ! s’adresse aux personnes souffrant de troubles de la communication. Son objectif : les aider à s’exprimer via l’image. Au total, elle compte plusieurs centaines d’items / photos auxquels sont reliées des phrases. Il suffit de cliquer sur l’item pour que la phrase soit prononcée.

Faites-nous également partager vos applications préférées en nous laissant un commentaire sous cet article.


13accessible.com : l’accessibilité à Marseille en un clic

Mis en ligne il y a un an environ, le site 13accessible.com référence l’ensemble des lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite à Marseille et aux alentours.

13accessible

Concept et fonctionnalités

Sur une carte façon « Google map », 13accessible regroupe l’ensemble des endroits pouvant être fréquentés par les personnes à mobilité réduite : hôtels, parkings, bâtiments publics, commerces, bus… On y trouve également les bancs publics pour les personnes ne pouvant pas marcher très longtemps et même les trottoirs surbaissés. Le plus du site ? Son côté participatif. De la même manière que sur Wikipédia, les internautes peuvent ajouter les lieux et infrastructures accessibles dans lesquels ils se sont rendus. Aujourd’hui, 13accessible.com regroupe d’ores et déjà des informations relatives aux villes de Marseille, Aubagne, Arles, Cassis et La-Ciotat.

Les nouveautés : séjours et actus

Suite à une demande accrue des internautes, l’association en charge de 13accessible.com a décidé de mettre en ligne des idées de séjours accessibles. Activités de loisirs, sports extrêmes, séjours à thème… plus de dix formules sont désormais en ligne. Un service d’actualités locales adressées aux personnes handicapées est également disponible via l’onglet « Actus ».

Le service semble efficace, l’ergonomie intuitive… Nous attendons vos retours !


Sensibilisation au handicap en vidéo

Handicap physique ou psychique, Handicap-Job revient sur plusieurs clips de sensibilisation au handicap ayant marqué la toile en 2014.

Autisme

Tout dernièrement, le clip « Sensory sensibility » réalisé par National Autistic Society, une association britannique, évoque l’hypersensibilité, l’un des symptômes principaux de l’autisme. Dans cette vidéo choc, le spectateur se plonge pendant une minute dans la tête d’une personne autiste.

Trisomie 21

Il y a quelques mois, l’association « Trisomie 21 Bouches-du-Rhône » a fait appel à Erick Benzi, un producteur marseillais réputé pour ses collaborations avec Jean-Jacques Goldman, Céline Dion ou encore Françoise Hardy, pour mener une campagne de sensibilisation sur la Trisomie 21. La chanson « Et toi ? » est ainsi sortie. Tourné à Marseille, le clip nous balade au cœur de la cité phocéenne, en compagnie de personnes atteintes de Trisomie 21. Ici, le handicap n’est plus ; on rit et on s’amuse, comme tout le monde !

« Happy » ESAT Lunay : travail entre salariés valides et handicapés

Repris par des milliers d’internautes pour réaliser leur propre clip, parodie, lipdub…, la chanson « Happy », signée Pharrell Williams, fut également l’occasion pour les salariés de l’ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail de l’Association des Paralysés de France) à Lunay, de faire valoir leur plaisir de travailler ensemble. Leurs objectifs : montrer les gens tels qu’ils sont et non tels que l’on les imagine et faire découvrir un lieu de travail adapté en le dédramatisant.

N’hésitez pas à nous poster d’autres exemples de vidéos en laissant un commentaire sous cet article.


Le Havre : des vélos adaptés aux personnes à mobilité réduite

Jusqu’au 30 septembre prochain, des vélos permettant aux personnes handicapées de se déplacer plus simplement, sont mis en libre circulation aux bains maritimes du Havre.

velo-fauteuil_philippe_breard

Depuis plus de 10 ans maintenant, la ville du Havre donne la possibilité aux personnes en situation de handicap de profiter pleinement de leurs vacances en goûtant aux joies du sport et de la plage. Sont ainsi disponibles des vélo-fauteuil (engins équipés d’un fauteuil à l’avant et permettant de réaliser une balade à deux sur le front de mer), des tiralos (appareils dotés de flotteurs pour rendre possible la baignade), mais aussi des Twinrider, des fun to go, des hippocampes ou encore des Joëlettes.

Au fil des années, le succès est grandissant auprès des associations comme des particuliers. L’an dernier, 283 sorties de matériel ont été recensées. L’ensemble des engins sont disponibles gratuitement sur simple réservation en contactant le 02 35 43 18 59.

Sources : lehavre.fr