Skip to content


Handicap : un job et un voyage à gagner !

Gagner un voyage au Brésil tout en postulant à un emploi, ça vous dit ? C’est en effet ce que propose la société Synchrone technologies via son opération « JEU POSTULE » destinée aux travailleurs en situation de handicap.

Affiche Jeu Postule 2014

Principes de « JEU POSTULE »

La société Synchrone technologies tente d’attirer les candidats à l’emploi en situation de handicap. Pour ce faire, l’entreprise organise pour la troisième fois le « JEU POSTULE ». Du 14 avril au 4 mai, chaque candidat à l’emploi en situation de handicap et disposant d’un diplôme ou d’une expertise dans le secteur de l’Informatique ou des Télécoms, est invité à envoyer les éléments de son profil à cette adresse : 2014@yoo.synchrone-cv.com. Les responsables des ressources humaines seront ensuite chargés d’étudier l’ensemble des CV reçus. Ils rencontreront toutes les personnes pouvant correspondre aux postes à pourvoir dans l’immédiat au sein de la société. Les autres CV, seront, quant à eux, conservés et consultés dans le cadre de recrutements sur le moyen terme. Une fois l’opération terminée, l’ensemble des CV réceptionnés seront scellés et remis à Yoola (voyagiste spécialisé dans les séjours accessibles à tous) pour le tirage au sort.

  • 1er lot : un séjour handi-accessible d’une semaine au Brésil pour 2 personnes + des places pour assister à un match de football à l’occasion de la Coupe du Monde 2014
  • 2e et 3e lot : 2 billets pour la finale du Top 14 qui aura lieu le 31 mai 2014 (Championnat de France de Rugby)

photo_profil_2014

Un recrutement atypique, mais prometteur !

Acteur engagé en matière de responsabilité sociale, Synchrone technologies souhaite proposer des opportunités de carrière sur le long terme aux personnes en situation de handicap. Et si cela doit passer par des opérations de recrutement spéciales, pas de problème ! Mais pourquoi en faire autant ? « Les personnes en situation de handicap peuvent penser que nos opportunités, publiées sur les sites emploi et autres supports, ne les concernent pas, et cela malgré les actions que nous menons. C’est pourtant tout le contraire, et c’est ce que nous souhaitons démontrer grâce à cette opération », explique Aurélie Vanden Bil, Responsable RH.

L’an dernier, grâce au même dispositif, Synchrone technologies a reçu plus de 100 CV qualifiés. Ils espèrent rencontrer autant de succès cette année !

L’équipe d’Handicap Job vous souhaite bonne chance à tous !

 

 


Un court métrage choc pour sensibiliser au handicap

Cette semaine, Handicap-Job a décidé de vous faire découvrir ou redécouvrir un court métrage signé Yan Giroux, un réalisateur québécois. Intitulé « Juste 2 minutes », cette vidéo a été réalisée dans le but de provoquer le grand public quant au non respect des places de stationnement dédiées aux personnes handicapées.

Un parti pris choc

Dans la vidéo, on découvre un couple lambda. Les jeunes gens tournent sur un parking de supermarché pour stationner leur voiture. Au bout de quelques minutes, l’homme prend la décision de se garer sur une place handicapée ; il prétexte que ce ne sera pas long. Arrive ensuite un autre automobiliste ; il est, quant à lui, en fauteuil roulant. « Sa » place étant occupée, il doit stopper son véhicule plus loin. Pour atteindre l’entrée du supermarché, le voilà obligé de traverser tout le parking. Pour lui, c’est une opération longue, plus périlleuse et au-delà de la des difficultés engendrées, la hauteur à laquelle il se trouve ne permet pas aux voitures de le voir dans leurs rétroviseurs… Par le montage, les prises de vues, l’intensité de la musique, on comprend rapidement qu’un drame va se produire…

Lutte contre l’incivilité

La scène qui défile sous nos yeux est tout à fait courante ; nombre de personnes handicapées se retrouvent dans cette situation. En effet, le manque de civisme quant aux places handicapées est fréquent ; le net regorge d’aberrations et d’articles liés à cette problématique :

Le message du film est clair : les stationnements pour personnes handicapées et les choix de leurs emplacements ne sont pas anodins ; outre le confort, il s’agit également de survie. A comprendre que par simple égoïsme et manque de considération, on peut également devenir très dangereux !

Si vous souhaitiez témoigner ou réagir à ce sujet, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire en dessous de cet article.


Accessibilité et loisirs : les journées nationales Tourisme et Handicap

Ce week-end, les 5 et 6 avril 2014, les personnes handicapées et leur entourage pourront profiter de portes ouvertes dans de nombreux offices de tourisme, restaurants, chambres d’hôtes… partout en France. Des informations leur seront fournies sur le lieux de vacances et de loisirs pouvant les accueillir en toute sérénité.

Journees-nationales-Tourisme-Handicap_image_largeur220

Des établissements accessibles partout en France

Pourquoi le handicap devrait-il être un frein aux moments de détente ? Chaque année, l’Association Tourisme & Handicaps ((loi 1901) organise des journées portes ouvertes permettant aux professionnels du tourisme de montrer les efforts réalisés en termes d’accessibilité. Cette année, pour la 8ème édition, 219 acteurs du tourisme se sont mobilisés. Au programme, présentation des lieux, visites sensorielles, visites guidées, initiation à la langue des signes… Facilement et de façon conviviale, les journées nationales Tourisme et Handicap permettent de découvrir des endroits adaptés à divers handicaps : auditif, mental, moteur et visuel.

Découvrez le planning de ces journées par région en vous rendant sur ce lien : http://www.tourisme-handicaps.org/

 


Recrutement : salon Talents Handicap du 29 mars au 11 avril

Vous êtes toujours à la recherche d’un emploi ? Connectez-vous dès maintenant au salon national virtuel Talents Handicap, une manifestation dédiée au recrutement des personnes en situation de handicap. La deuxième édition nationale de ce forum a débuté le 29 mars dernier et se déroulera jusqu’au 11 avril.

banniere_talents_handicap_2014

Gratuit et accessible à tous

Accessible aux personnes possédant une connexion internet, Talents Handicap rend la recherche d’emploi simple, économique et adaptées à tous les porteurs d’un handicap. Au cours de ce salon en 3D, tout se passe sur internet avec le réalisme des forums traditionnels, mais sans leurs inconvénients. Les candidats à l’emploi naviguent parmi les allées, les stands et rencontrent de potentiels recruteurs en toute simplicité. Où qu’il se trouve en France, l’internaute peut ainsi réaliser des entretiens avec de prestigieuses enseignes telles que Valeo, Amadeus, La Macif, GMF, Seloger.com, Clarins… Il lui suffit de s’inscrire puis de se connecter !

Optimiser sa présence sur le forum

Chaque candidat est encouragé à bien préparer ses candidatures, CV, motivations… Des documents ciblés, personnalisés lui permettront d’obtenir un maximum de rendez-vous. Pendant toute la période du forum, son planning s’organise autour des entretiens acceptés par les exposants. Les technologies utilisées par Talents Handicap gèrent la planification des rendez-vous pour éviter les conflits entre l’ensemble des entrevues obtenues. A l’heure de l’entretien, le candidat doit simplement se présenter au stand virtuel du recruteur afin de s’entretenir avec lui par tchat ou par téléphone.

Handicap-job soutient ce salon virtuel depuis sa toute première édition, en juin 2013. En tant que partenaire, nous vous souhaitons à tous, un excellent forum. N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions, commentaires, expériences vécues au forum, etc. en laissant un avis sous cet article.


Emploi et handicap psychique, c’est possible !

Lorsque l’on parle d’emploi et de handicap, nous avons principalement à l’esprit les personnes atteintes de handicap physique. Pourtant aujourd’hui près de 600 000 personnes en France sont atteintes d’un handicap psychique (troubles comportementaux, schizophrénie, dépression, etc.).

Le CEFRA est un centre de formation spécialisé dans l’accompagnement et la formation à l’emploi. Situé à Lyon, il accompagne les chercheurs d’emploi en situation de handicap, mais aussi les entreprises. Chaque année, l’organisme soutient environ 5000 chercheurs d’emploi dans leur réinsertion professionnelle. Parmi eux, 10% souffrent d’un handicap psychique. Rebecca CHAPPE, directrice du CEFRA, nous en dit davantage sur les actions menées côté candidat et côté employeur.

Rebecca Chappe CEFRA

Lors d’une recherche d’emploi, quels sont les principaux problèmes rencontrés par les personnes atteintes d’un handicap psychique ?

A vrai dire, ils sont les mêmes que pour tout un chacun. Il y a notamment un problème de confiance en soi qui est d’ailleurs tout à fait normal lors d’une recherche d’emploi. Cependant, je ne pourrais pas généraliser. Finalement la caractéristique commune à tous est que chaque personne est unique ! Dans le cadre du CEFRA, nous allons toujours nous adapter. Notre principal outil est l’écoute.

Comment accompagnez-vous les chercheurs d’emploi souffrant d’un handicap psychique dans leur recherche d’emploi ?

Notre mode de fonctionnement n’est pas basé sur l’accompagnement du handicap en tant que tel. Nous travaillons sur les compétences avant tout ! Nous accompagnons le candidat en fonction de son projet professionnel, de ses acquis, de ses capacités, de ses envies, tout en tenant compte de ses contraintes et des restrictions liées à son handicap.

cefra3

Le handicap doit-il être directement abordé lors de l’entretien d’embauche ou être précisé dans le curriculum vitae ?

Non, absolument pas. Comme pour tout le monde, le curriculum vitae et/ou l’entretien d’embauche doivent permettre de mettre en avant des compétences d’où notre mode de fonctionnement cité juste avant. Après, ce qu’il est important de cadrer avec la future équipe managériale, ce sont les restrictions du candidat. Par exemple, si du fait de son handicap psychique, la personne a besoin d’avoir un cadre plus solide ou si elle préfère ne pas être mise en relation directe avec les clients. Nous travaillons sur du factuel et nous donnons des indications « pratico-pratiques » au manager. D’ailleurs un employeur n’a pas besoin de connaître la nature de la pathologie de la personne qu’il recrute, il a simplement besoin de savoir s’il peut se reposer sur son salarié et lui faire confiance dans ses activités. Notre objectif est de lui donner les clés de compréhension relatives au candidat et à sa situation propre.

IMG_3459-copie1-300x170

Le handicap psychique est fluctuant et selon les cas, méconnu du grand public. La personne va très bien puis, tout à coup, son comportement peut changer. Cela peut-il entraîner certaines difficultés au sein de l’équipe de travail et dans ce cas, intervenez-vous également après le recrutement ?

Oui, tout à fait. Nous proposons un accompagnement global, c’est-à-dire un accompagnement de l’employé, de ses collègues et de l’équipe managériale. Concrètement, nous faisons un état général de la situation pour connaître les facteurs de « crise ». Nous recevons chaque personne individuellement pour savoir à quel point nous en sommes arrivés. Lors de cette première étape, la simple reformulation des faits, nous permet souvent de faire retomber la pression. Ensuite, nous recevons l’employé dans un lieu neutre afin qu’il puisse prendre du recul sur la situation et s’exprimer librement sur la manière dont il l’a vécue. Pour ce qui est du collectif de travail, nous tentons de reprendre le processus à 0 et de leur donner de nouvelles clés de compréhension. Par exemple, si l’on demande à un manager la manière dont il gère une crise lambda avec n’importe lequel de ses salariés, il nous répond souvent « je le convoque dans mon bureau et je repose le cadre ». Quand on lui demande la façon dont il a géré la crise avec son salarié atteint d’un handicap psychique, il nous livre qu’il n’a pas osé le convoquer, qu’il ne sait pas comment lui en parler… Dans ce cas, nous le repositionnons dans ses activités de manager, car il doit agir de la même façon avec l’ensemble de ses salariés. Idem pour les collègues ; ils doivent agir en tant que collègues et ne pas laisser le « maternage » s’installer. Une fois ce point résolu, on en revient à l’essentiel : le travail sur les compétences, les potentiels de la personne, et si besoin les restrictions liées au handicap.

LOGO-+-Baseline2

Vous êtes candidats en situation de handicap ? Vous êtes employeur et vous vous sentez déstabilisé face au handicap psychique ? Obtenez de plus amples informations sur le site du CEFRA.

 

 

 


PASS pour l’emploi : Forum pour l’emploi des travailleurs handicapés

Ce jeudi, le 20 mars, de 9h30 à 18h, se tiendra la sixième édition du forum « Pass pour l’emploi » sur le parvis de la Défense à Paris. L’événement est organisé par l’ADAPT et la Société Générale. Cette année, 2000 candidats à l’emploi en situation de handicap, sont attendus.

pass pour l'emploi

Programme et objectifs du « Pass pour l’emploi »

Le forum « Pass pour l’emploi » a pour objectif de mettre en relation simplement et de façon optimale, les entreprises et les candidats à l’emploi. Ce forum est à ce jour considéré comme étant l’un des plus grands événement en Ile-de-France pour le recrutement des personnes en situation de handicap. Outre le recrutement, des tables rondes et des ateliers permettront également d’échanger, de débattre et de proposer des outils pour simplifier l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés : coaching entretien d’embauche, soutien à la rédaction du CV… Parmi les recruteurs présents, on retrouve notamment La Banque Postale, BNP Paribas, Alliance, Norauto, Capgmeni… Au total, 35 enseignes seront présentes et recevront les candidats en entretien.

Préparez votre venue

Afin d’éviter de longues heures d’attente pour rencontrer les recruteurs, vous pouvez vous inscrire dès maintenant en ligne. Le jour J, de nombreux dispositifs permettront à tous d’accéder à l’ensemble des activités et ateliers proposés : fauteuils roulants mis à disposition, interprètes et traducteurs de la langue des signes sur place, une signalétique simple pour se retrouver au sein du forum…

En attendant, le site du « Pass pour l’emploi » vous donne déjà de nombreux conseils pour vous aider à préparer votre candidature et à optimiser votre CV.

Toutes les informations disponibles sur : https://www.passpourlemploi.fr/


Un concours dédié aux entrepreneurs en situation de handicap

L’association AEH (Aide aux entrepreneurs handicapés) lance, pour la deuxième année consécutive, un concours destiné aux entrepreneurs atteints d’un handicap.

AEH blanc

Un encouragement à la création d’entreprise

Le concours AEH a pour objectif de soutenir un porteur de projet handicapé dans la création et le développement de son activité. Le lauréat bénéficiera d’un prêt de 5000€ à taux zéro (remboursable après 18 mois et sur 18 mois) pour faciliter le lancement de son entreprise. En parallèle, le gagnant sera accompagné par une équipe d’étudiants tout au long du processus de création : formations comptabilité, communication etc. et suivi régulier des avancées.

Guillaume Sitruk, lauréat du concours AEH 2013

Guillaume Sitruk fut l’heureux vainqueur du concours AEH 2013. Créateur de G6trucs, une entreprise de graphisme, il a consacré les 5000€ remportés à sa communication et à son développement commercial.

-®Flore Tricotelle-007

Crédit photo : Flore Tricotelle

« Evidemment j’ai beaucoup de problèmes, comme tout le monde, mais il y a aussi des solutions et c’est cela qu’il faut mettre en valeur ». Depuis un an, il profite également d’un accompagnement permanent par l’équipe AEH.

Entrepreneurs en situation de handicap, à vous de jouer !

  • La participation : le concours est ouvert à tous types de projet et de secteur d’activité. Il suffit d’envoyer son dossier et son business plan avant le 3 avril 2014 à association.aeh@gmail.com (un document « type » est également disponible sur le site de l’AEH afin d’aider les candidats à monter leur dossier.)
  • Date et lieu du concours : les participants seront invités à présenter leur projet devant jury le 17 avril prochain dans les locaux de l’IÉSEG Paris, 1 Parvis de la Défense, 92044 Paris la Défense. Élection du vainqueur le jour même.

À propos de l’AEH

Fondée en 2012 et à l’initiative de huit étudiants de troisième année à l’IÉSEG School of Management, l’association AEH a pour objectif de lutter contre les discriminations. Elle œuvre notamment au développement de l’entrepreneuriat chez les personnes en situation de handicap. Accompagnement moral et financier, formations, coachings… Pendant un an, chaque porteur de projet, peut ainsi bénéficier du soutien nécessaire au bon développement de son entreprise.

Sources : communiqué de presse de l’AEH

 

 


28 février : journée internationale des Maladies Rares

Ce vendredi 28 février est une journée dédiée aux personnes atteintes de maladies rares, l’occasion pour les professionnels de la santé et leurs patients, d’attirer l’attention sur les maladies dites « orphelines ».

1 personne sur 20 touchée en France

A ce jour, plus de 7 000 maladies orphelines sont recensées et 5 nouvelles sont découvertes chaque mois. Si l’on parle de maladies « rares », les personnes touchées ne le sont pourtant pas : près de 30 millions de personnes en Europe, dont 3 millions en France (soit une personne sur vingt) !

Pour la 7ème édition de cette journée internationale, le slogan « ensemble pour mieux accompagner les malades » a pour but de rassembler ! Les malades atteints d’une pathologie rare ont un véritable besoin de suivi. Ces maladies, pour la plupart, chroniques ou dégénératives, nécessitent un accompagnement permanent. Cette année, pas moins de soixante-dix pays participent à cette journée mondiale et une trentaine de manifestations sont organisées au sein même de l’hexagone.  Une action de sensibilisation est également lancée sur les réseaux sociaux : l’Application Facebook pour devenir « Ambassadeur des maladies rares » et partager à ses contacts.

Quelques exemples d’événements :

  • Orléans : stand d’information au Centre Leclerc d’Olivet de 10 h à 17 h
  • Montpellier : manifestation « Donnons-nous la mains », Place de la Comédie de 11 h à 17 h
  • Montluçon : stand d’information sur la place Edouard Piquant de 10h à 17h

L’ensemble des événements sont répertoriés sur ces liens : http://www.rarediseaseday.org/

Et pour évoquer ensemble le sujet des maladies rares, toute l’équipe d’Handicap-Job attend vos témoignages. Il vous suffit de laisser un commentaire en dessous de cet article.


Charte CSA : les handicapés davantage représentés dans les médias

Une charte mise en place par Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et la ministre en charge des personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, a été signé le 11 février dernier. Son objectif : augmenter la visibilité et l’emploi des personnes handicapées au sein des médias.

télévision et handicap

Depuis de nombreuses années, le CSA œuvre à la représentation de la diversité des origines et des cultures à la télévision et à la radio. Le 11 février dernier, c’est sur la représentation du handicap qu’il s’est penché.

En effet, selon un baromètre réalisé par le conseil de l’audiovisuel, sur 1500 heures d’images décryptées, seules 0,4% des personnes identifiées seraient handicapées. Ce chiffre apparaît comme étant totalement insignifiant lorsque l’on sait que près de 10% de la population se trouve dans une situation de handicap. C’est pour remédier à cette absence que la charte a été ratifiée. La signature s’inscrit ainsi dans les actions de l’Observatoire de la diversité créé en 2007 par le CSA lui-même ; un Observatoire qui s’engage à favoriser la mise en avant de toutes les diversités au sein des medias.

Dans cette même optique et afin de favoriser la professionnalisation des personnes handicapées au secteur des medias, les écoles devront rendre leurs locaux accessibles.


Des bijoux intelligents pour traduire la langue des signes !

Un groupe de designers chinois invente des bijoux permettant de traduire la langue des signes… Bagues et bracelets deviennent de véritables trésors technologiques pour les personnes atteintes de surdité.


sign_language_ring1

Une révolution pour la communication des sourds et muets

Le gadget composé d’un bracelet et de plusieurs bagues a été conçu par un groupe d’ingénieurs et designers asiatiques. La personne malentendante n’a qu’à les porter pour communiquer simplement. En effet, grâce à un capteur de gestes implanté dans le dispositif, le langage des signes se traduit immédiatement en voix. Un haut-parleur intégré retransmet, en temps réel, le message à l’auditoire de la personne handicapée. Pour aller plus loin, le dispositif permet également de transformer les réponses en texte. La personne malentendante n’a donc plus besoin de lire sur les lèvres pour échanger ; il lui suffit de visionner le message de son interlocuteur sur un petit écran intégré à l’appareil.

    sign-langage-ring-translator

Très peu de personnes (seulement 200 000) pratiquent la version francophone de la langue des signes. On imagine donc à quel point cette invention innovante représente une avancée pour l’échange entre entendants et malentendants.

Un gadget à la fois beau et pratique

Parfaitement conçu, l’appareil se veut discret pour ne pas occasionner de gêne chez le malentendant. Une fois la conversation interrompue, les bagues peuvent être rangées dans le bracelet via de petits compartiments prévus à cet effet.

A ce jour, le dispositif est toujours en cours de développement et sa vente n’est pas encore programmée. Cependant Zu, Hu Ya, Huang, Liao, Tsai Yu-Chi et  Hsien, ses inventeurs, ont déjà remporté un Red Dot Design Award en Allemagne. Nous leur souhaitons beaucoup de succès !