Skip to content


Le WaveJet surfe sur le handicap

Amoureux de sport de glisse, le WaveJet est une solution électrique qui permet aux personnes à mobilité réduite de surfer la vague en toute simplicité et en toute autonomie !

wavejet

Bientôt la fin de l’été et vous n’avez pas encore testé le WaveJet  ! Ce système de propulsion s’adapte sur les planches de surf, de paddle ou encore sur les kayaks et permet d’avancer jusqu’à quatre fois plus vite pour attraper la vague. Grâce à deux petites hélices en aluminium, il est possible d’atteindre les 20km/h. Mais cette invention a un tout autre avantage et pas des moindres  : elle permet de diriger la planche à l’aide d’un bracelet sans fil porté au poignet. De cette façon, les personnes ayant un handicap moteur peuvent, à leur tour, apprécier les sensations de glisse sur l’eau. La preuve en est avec cette vidéo de Jess Billauer, ancien espoir du surf mondial, devenu tétraplégique à la suite d’un accident de surf.

Evidemment, et comme pour la plupart des sports, l’entraînement reste de rigueur pour que l’amusement et les sensations soient optimales. Et au-delà de l’aspect «  loisir  », le WaveJet pourrait aussi être très apprécié des sauveteurs.


5e édition de «  Faites du Sport Handi  ! ©  » à Lyon

Le 27 août prochain, la place Bellecour de Lyon s’animera autour de l’handisport de 10h à 17h. Associations, clubs, sportifs… Un événement qui réunira de nombreux acteurs du handicap.

Affiche_Faites_Du_Sport_Handi_2016.compressed

À quelques jours de JO paralympiques de Rio, l’événement «  Faites du Sport Handi  ! ©  » vient conforter personnes handicapées, aidants familiaux et grand public sur le fait que le sport est accessible à tous ! Rugby, boxe anglaise, ski, aviron, tir à l’arc, échecs… Quel que soit le sport, quel que soit le handicap (physique, mental, sensoriel, visible ou non), 45 clubs et comités seront là pour lever les freins. Et au total, 35 disciplines seront présentées ; l’occasion peut-être d’en découvrir certaines et de susciter l’intérêt ! Tout au long de la journée, des démonstrations diverses et variées seront également organisées. Côté témoignages, champions et associations se passeront le relai ! On notera d’ailleurs la présence d’athlètes de renoms  tels que Hyacinthe Deleplace (Double médaillé de bronze aux Mondiaux d’athlétismes de Parilly en 2013), Jérôme Elbrycht (Vainqueur des X Games d’Aspen en skier-cross) et Sylvain Bréchet (Triple champion de France de snowboard cross). Et pour rythmer davantage la journée, place à un madison géant.


Accessibilité : le taxi électrique londonien bientôt à Paris

Feu vert à l’écologie et à l’accessibilité. La société The London Company (TLC) compte investir le marché français avec le Tx5, son nouveau modèle de taxi électrique et accessible aux fauteuils roulants.

Présentation-taxi-LTC-Geely-04

Rampe à hauteur variable, possibilité pour le passager en fauteuil d’être face à la route, larges poignées de traction…. LTC, le leader mondial dans la production de taxis, travaille actuellement à proposer un modèle parfaitement adapté aux besoins des personnes handicapées  ! «  Notre nouveau taxi facilite l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Elles accèdent à l’habitacle très simplement en fauteuil roulant. Il bénéficiera de 6 places assises et d’un habitacle spacieux permettant de transporter des bagages», précise Peter Johansen à propos des fonctionnalités du taxi.

Outre les passagers, LTC vise également à satisfaire les 17 700 conducteurs de taxi de la capitale. Zéro émission à effet de serre, une batterie d’une grande autonomie (200 km  au minimum)… Des innovations qui tombent à pic quand on sait que circuler intra-muros devient de plus en plus compliqué  : interdiction aux voitures antérieures à 1997 de rouler, alternance plaques paires et impaires les jours de forte pollution, vignettes colorées, etc.

Côté design TLC conserve la silhouette de l’incontournable «  black cab  » londonien, tout en lui offrant une allure plus moderne. Quant au lancement et à la production, ils sont prévus fin 2017 à Londres et courant 2018 partout en Europe.

Crédits photo : LTC


Accord européen sur l’accessibilité des services publics en ligne

L’accessibilité ne s’arrête pas aux lieux, aux commerces, Internet est aussi concerné  ! Avec près de 167 millions de citoyens touchés par un handicap au sein de l’UE, les négociateurs du Parlement et du Conseil européens ont conclu un accord provisoire en mai dernier pour que sites internet et applications mobiles du secteur public puissent être consultés par  tous  !

Drapeau_UE

Pourquoi un tel accord  ?

Nous sommes au 21e siècle. Et au 21e siècle, beaucoup de choses se passent et se font sur internet. Achats, prises de rendez-vous, jeux (n’est-ce-pas chers chasseurs de Pokémons!)… Mais aussi et surtout l’information. Ainsi, par manque d’accessibilité online, certains citoyens ne peuvent être tenus au courant des informations fournies par les institutions publiques. Pire encore, ils ne peuvent pas remplir leur déclaration d’impôt, réclamer des allocations chômage ou même payer une facture en ligne. «  Je pense que c’est une honte que de nombreuses personnes handicapées soient encore coupées de l’information sur internet. L’inaccessibilité appartient à la préhistoire numérique, pas au monde d’aujourd’hui  »,  a déclaré la négociatrice en chef de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement, Dita Charanzová.

Les nouvelles règles

Ainsi, avec cet accord provisoire, les organismes du secteur public de tous les Etats membres devront se plier à de nouvelles règles vis-à-vis de leurs outils de communication digitaux. Et si certains contenus anciens ne seront pas tenus d’être accessibles, les organismes devront néanmoins les fournir à la demande, notamment s’il s’agit d’éléments nécessaires à des procédures administratives. De même, tous devront régulièrement fournir une mise à jour de la conformité de leurs sites et applications et fournir des explications quant aux contenus restés inaccessibles.

À quand ces changements  ?

En attendant, l’accord provisoire doit encore être confirmé par le Comité du Conseil des représentants permanents (Coreper) et par le Parlement européen. Après approbation par les co-législateurs et publication au Journal officiel de l’UE, les États membres auront 21 mois pour transposer la directive en droit national. Une fois la transposition faite, les nouvelles règles devront être appliquées dans les 12 mois pour les nouveaux sites, dans les 24 mois pour l’ensemble des sites et dans les 33 mois pour les applications mobiles.


Jouet Leka : la robotique au service de l’autisme

Une start-up française lance Leka, un robot interactif permettant aux enfants « exceptionnels » (autisme, trisomie, polyhandicap) d’apprendre et de progresser en s’amusant.

lekaheader

La genèse du projet

Au départ, il ne s’agissait que d’un défi lancé par un professeur à ses étudiants  : créer un objet dédié aux enfants autistes. Ladislas de Toldi et Marine Couteau de l’école de biologie industrielle de Cergy-Pontoise, pensent alors à la robotique, à l’intelligence artificielle pour attirer l’attention de ce public si difficile à captiver. Ils rencontrent des éducateurs, des responsables de centres spécialisés, des parents… Et c’est à force d’échanges que Leka est né.

Plus qu’un jouet, un moyen de communication

Une allure de petit ballon rond, Leka est équipé de capteurs. Ainsi il détecte et répond à l’interaction de l’enfant avec des comportements autonomes. Un exemple ? Maltraité et jeté à terre, il fait la moue et devient rouge, couleur traditionnellement associée à la tristesse. Puis Leka parle, vibre, se déplace à l’aide de deux  roues… Il propose également des jeux multijoueurs pour favoriser l’interaction de l’enfant avec ses parents, ses frères et sœurs, etc. Et comme chaque petit est unique, ses stimulations et applications sont personnalisables. Qui plus est, le robot est chargé à distance à l’aide d’une tablette tactile ou d’un smartphone et l’ensemble des données sont enregistrées en temps réel pour pouvoir apprécier les progrès réalisés.   Ainsi, avec ses multiples fonctions, Leka est un précieux support d’apprentissage pour les professionnels et les familles, mais aussi et surtout, un véritable compagnon dans le quotidien de l’enfant.

Un produit ultra ingénieux pour lequel les pré-commandes affluent, car il n’arrivera dans le commerce qu’en 2017.